Nathalie Karsenti

Nathalie
Karsenti38 minutes de lecture

Pour qui s’intéresse au doublage, on ne présente plus Nathalie Karsenti et cela pour deux raisons. La première, est qu’elle officie dans le métier depuis plus de 20 ans maintenant et que sa voix est aujourd’hui dans toutes les oreilles, ayant prêté son timbre de velours à des actrices de premiers plans comme January Jones dans la série culte Mad Men ou bien encore Zoe Saldana dans le rôle « couillu » de Gamora chez Marvel.

Son talent n’est plus à démontrer tant elle est à l’aise dans tous les registres de jeu. Sa partition est large et sa dévotion aux actrices qu’elle double totale. Vous découvrirez dans cette interview à quel point s’effacer derrière l’actrice à l’écran est sa priorité absolue.

La seconde raison est qu’elle a créé une émission devenue culte et qui a formidablement démocratisé le doublage auprès du grand public. Il était une voix – quel jolie titre ! – a considérablement marqué les voxophiles que nous sommes avec les interviews des plus grands noms du doublage. Cette émission a permis à beaucoup de pouvoir imprimer un visage sur une voix, mais a aussi la qualité de servir de mémoire du doublage. Pour ne jamais oublier ces formidables comédiens jusqu’alors boudés par les médias.

Ces deux raisons en font une personnalité incontournable de la synchro.

Synchro : Pouvez-vous nous parler de vous Nathalie Karsenti ?

NK : Je suis née à Nantes. Mes parents sont des juifs pied-noir d’Algérie, qui sont venus en France en 1962 après l’indépendance du pays. Avant de s’implanter à Nantes, ils sont passés par plusieurs grandes villes de France comme Lyon, puis Paris.

J’ai un grand frère, Gérald, qui est né en Algérie et qui a très bien réussi puisqu’il est aujourd’hui PDG de SAP France (NDLR : 5e filiale dans le monde de l’éditeur européen de logiciels). J’ai un autre frère qui s’appelle Pascal, qui lui est né à Paris et qui est commercial.

Toute petite, très vite, j’ai rêvé d’être comédienne. Je ne saurais expliquer d’où m’est venue cette envie puisque mes parents ne sont pas du tout issus de ce milieu. Bien que… la famille Karsenti est une grande famille de théâtre (NDLR : Les Galas Karsenty sont fondés en 1919 par Raphaël Karsenty) puisque Les Galas Karsenty-Herbert ont fait de grandes tournées théâtrales en France mais aussi à l’étranger. Ce sont de petits cousins à nous, une branche familiale que je n’ai pas connue. Patrick Poivey m’en parlait beaucoup à chaque fois que je le voyais en me disant à quel point il regrettait cette époque.

Vous devez être abonné pour lire l'article. Pas encore inscrit ?

S'abonner

Tags:

Pelicula

A modern theme for the film industry & video production